Le trafic des aéroports parisiens Orly et Charles de Gaulle est resté en 2018 sur une trajectoire de forte augmentation grâce au développement des liaisons internationales. 

Les aéroports de Paris-Orly et Paris-Charles de Gaulle, enregistrent  “deux années de suite de croissance très significative du trafic international, le plus concurrentiel et le plus important pour nous”, s’est félicité Edward Arkwright, directeur général exécutif du Groupe ADP.

Paris Aéroport a accueilli un total de 105,3 millions de passagers sur l’année, un trafic en progression de 3,8% – supérieure à ses prévisions estimées entre 2,5 et 3,5% -, dont 72,2 millions à Paris-Charles de Gaulle (+4%) et 33,1 millions à Paris-Orly (+3,4%). 

Le trafic international des deux aéroports est en progression de 6%, contre 6,2% en 2017, avec une croissance marquée sur l’Amérique du Nord (+8,7%), le géant américain Delta Airlines réalisant une croissance de 7,1% à Paris.  

En 2018, 68 nouvelles lignes ont été ouvertes dans les deux aéroports contre 39 en 2017. 116 destinations intercontinentales sont proposées dont 13 vers la Chine, faisant de Paris la “capitale européenne la mieux connectée avec la Chine”.  

Le trafic sur les DOM-COM (départements et collectivités d’outre mer) s’envole également avec une croissance de 8,6%. Ces faisceaux sont suivis par le Moyen-Orient (+5,8%), l’Asie-Pacifique (+5,8%) et l’Afrique (+4,2%), l’Amérique Latine arrivant en queue de peloton avec 1,2% de progression. 

L’autre fait significatif pour 2018, est la progression de 10,6% du trafic low cost, en croissance continue à Paris où les compagnies à bas coûts ont représenté 22,3% du trafic en 2018, contre 13,6% en 2011.