Le PC ressources, le PC Crise, le CDM… ne les cherchez plus, ils sont regroupés au sein d’une nouvelle infrastructure : l’APOC pour « AirPort Operations Centre ».

Le nouvel APOC a établi ses quartiers au cœur même d’Orly Ouest (futur Orly 2) sur près de 1 200 m² spécialement étudiés pour une efficacité opérationnelle optimale.

Les missions de l’APOC

Son premier rôle : piloter, en temps réel, la performance opérationnelle de l’aéroport Paris-Orly et de ses équipes. Il couvre l’ensemble des domaines suivants :

  • Sécurité des personnes et biens ERP
  • Sûreté : conformité des installations et flux IF
  • Sécurité publique
  • Pilotage des flux passagers et bagages
  • Affectation des ressources primaires et secondaires
  • Assistance PHMR
  • Séquencement et suivi trafic
  • Sécurité aéroportuaire
  • Pilotage des installations
  • Performance globale et décision transverse plateforme
  • Hub de l’information
  • Pilotage des situations dégradées et crises

Mais l’APOC ce n’est pas que du temps réel. Il gère également la planification des opérations jusqu’à une semaine à l’avance et contribue à l’amélioration continue post-opérations, au travers des REX et mesures de performance.

Il intègre les fonctions de supervision, production et décision de la plateforme, intégration qui permet par ailleurs d’assurer un pilotage complet de l’aéroport, dans un objectif de Total Airport Management (TAM).

Une approche intégrée

L’APOC regroupe désormais les différents responsables des 4 pôles de la nouvelle organisation par process de la direction de l’aéroport Paris-Orly à savoir :

  • La Direction des Opérations
  • Le process Passagers (ORYA)
  • Le process Avions (ORYR)
  • Le process Technique et Bagages (ORYE)

A partir d’avril 2019, les opérateurs en charge des PIF et de l’assistance PHMR rejoindront l’APOC et à terme, les partenaires ayant un impact sur le déroulement des opérations aéroportuaires pourront aussi y être accueillis (compagnies aériennes, services compétents de l’Etat…)

Certains opérateurs d’assistance ont d’ores et déjà demandé à bénéficier d’une place au plateau CDM durant les 18 semaines de travaux de la piste 3, cet été.

Comment ça marche ?

Le pilotage opérationnel de l’APOC repose sur des principes fondamentaux :

  • Une gestion CDM (Collaborative Decision Making) au cœur des opérations,
  • Un pilotage par les équipes terrain au plus près de l’évènement. L’APOC pilote les évènements ayant un impact transverse sur la plateforme,
  • Une vision prédictive de l’évolution des opérations,
  • Une organisation centrée sur la performance opérationnelle et l’expérience clients, autour de l’écoulement des flux routiers, passagers, bagages et avions.

L’APOC répond aux enjeux de maîtrise du temps et de l’information opérationnelle. Il est régi par des actions clés : anticiper, alerter, coordonner, arbitrer, prioriser. Il garantit ainsi la ponctualité, la fluidité et la conformité des opérations de la plateforme.

Du point de vue des équipements techniques, l’APOC est équipé de 9 murs d’images composés de 78 écrans qui affichent en temps réel toutes les informations utiles pour permettre un pilotage performant de la plateforme en termes de ponctualité, de qualité du parcours clients, de robustesse des installations et d’optimisation des besoins opérationnels.

APOC

Photo : Alain Leduc pour Labo Groupe ADP

Dans l’espace de supervision (d’une surface de 530 m²), 26 positions de travail ont été aménagées pour accueillir les personnels des différentes fonctions postées à l’APOC, qu’elles soient issues des activités côté ville ou côté pistes.

Les deux briefings quotidiens, permettent aux différents acteurs d’anticiper et de préparer les événements de façon tactique, en fonction notamment des prévisions météo, des capacités des pistes, des périodes prévues d’affluence, d’annonces de troubles sociaux, etc. Une culture de partage des informations et des expériences qui valorise les process basés sur l’amélioration continue.

Autre innovation dans les modes de travail, l’alternance organisée des fonctions “postées” et “terrain” qui donne une indéniable diversité dans les missions et permet de réconcilier la vision réelle d’une situation et sa représentation par tableaux de bord.

En résumé, l’APOC est un outil de la performance opérationnelle qui fonctionne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 et rassemble en un même lieu toutes les expertises passagers, avions, bagages, techniques. Il est capable de gérer les situations les plus complexes, de partager largement l’information et d’organiser le travail de la communauté aéroportuaire.

Au-delà de Paris-Orly, l’APOC est un maillon de la chaîne globale du trafic aérien, piloté par le Network Manager Eurocontrol. Cela permet à la plateforme de mieux anticiper les impacts du réseau sur nos propres opérations et nos territoires (dépassements couvre-feu, retards sur un autre aéroport, dans les centres de contrôle aérien …).